LE REGIME CETOGENE

Revenu à la mode dans les années 80, puis réapparu encore avec le régime Paléo, le régime cétogène, proche cousin du régime low-carb, a été inventé en 1921 par le docteur Russel Wilder, dans le Minnesota. Il voulait reproduire les effets du jeûne dans un régime qui pouvait être maintenu indéfiniment. Le jeûne avait eu des résultats bénéfiques sur les malades atteints d’épilepsie réfractaires aux traitements : priver le cerveau de sucre semblait le protéger des crises. En effet, lorsque le corps manque de glucose, il entre en état de « cétose »et transforme alors les graisses en énergie.

Le régime cétogène consiste à favoriser très largement les lipides dans son alimentation, laissant la place à quelques protéines et surtout très peu de glucides.

Le régime cétogène n’est ni plus ni moins que la pratique alimentaire quotidienne et ancestrale de certains peuples, perpétuée encore aujourd’hui par les Inuits, les Masaïs ou certaines tribus amérindiennes.

Les aliments à proscrire:

· Toutes les céréales, pâtes, pains, riz, croissants, crêpes, wraps, pommes de terre, maïs, blé, farine et même quinoa.

· Les légumes amidonnés : haricots, pois et lentilles.

· Limiter les oméga-6, pro-inflammatoires, contenus dans les huiles de tournesol, de pépins de raisin, de maïs et privilégier les acides gras mono-insaturés comme ceux dans l’huile d’olive.

· Jetez vite les graisses transformées comme la margarine.

· Toutes les sucreries : desserts, chocolat au lait, pâtisseries, barres snack, confiseries

Et ceux qu’il va falloir découvrir :

· Viande, poissons et œufs : Évitez soigneusement les steaks burgers et poulets recomposés qui sont une cochonnerie innommable ! toujours frais, jamais transformé. Privilégiez, tant que possible, la viande bio et le poisson sauvage issu de la pêche riche en oméga 3. Mangez autant d’œufs que vous le désirez, de préférence bio et de poules élevées en plein air.

· Tous les légumes sans amidon : champignons, brocolis, concombres, asperges, salade, poivrons, choux, tomates, ail, oignons, etc. Si vous aimez l’avocat, vous allez être heureux(se) : il est pauvre en glucoses et riche en bon gras !

· Produits laitiers : dans tous les cas, il est recommandé de limiter les produits laitiers. Une surconsommation présente des risques pour les cancers hormonaux dépendants. Dans le cadre de la diète, privilégiez le fromage naturel qui contient protéines et gras mais pas de sucre. Choisissez des produits laitiers très gras et avec peu de lactose. En plus du fromage, le mascarpone, les crèmes de fromage, la crème fraîche, le yaourt à la grecque, la crème d’Isigny… Toujours de préférence, optez pour le bio et des produits laitiers provenant d’animaux nourris sainement pour éviter les pesticides, les hormones, les antibiotiques, et plus d’oméga-3. Pensez aussi aux alternatives végétales comme la crème ou le lait de coco.

· Beaucoup d’eau

· Café ou thé non sucrés

· Édulcorants naturels : stévia et erythritol en quantité limitée.

· Des sauces comme la mayonnaise, la moutarde ou le pesto peuvent être conservées.

· Les bouillons de poule ou de bœuf sont excellents pour rééquilibrer vos doses de sodium et combler un creux.

· Cornichons et autres légumes saumurés satisferont les besoins de picorer sans dommage

· Pareil pour les graines et noix : graines de chia, noix de pécans, amandes, noix, noisette, noix de macadamia…

Pourquoi le régime cétogène n’est pas un régime équilibré ?

Une alimentation saine est une alimentation équilibrée. Malheureusement, ce n’est pas le cas du régime cétogène. Dans son principe, cette diète vous impose de consommer plus de lipides et peu de glucides. Si cela semble tout à fait logique, il faut savoir que de très nombreux aliments ne sont pas autorisés.

C’est le cas de la plupart des légumes et des fruits qui sont essentiels à notre santé. Le régime cétogène est donc considéré comme peu équilibré car il entraine souvent une carence en vitamines, sels minéraux mais surtout en fibres.

34 vues0 commentaire